Chaque parent est invariablement fasciné par la souplesse innée de leurs enfants. Symbole de jeunesse que nous pensons pouvoir retrouver en pratiquant les asanas (postures) de Yoga. Qui ne s'est jamais posé la question : « pourquoi n'ai-je pas commencé le yoga plus jeune ? ». On peut aussi se demander à partir de quel âge le yoga peut être pratiqué. N'est il pas mauvais pour le développement de l'enfant ?
À l'image de la pratique du Yoga mise en lumière en occident par la pratique de postures, l'Ayurveda est souvent connu par la pratique des massages Ayurvediques ou l'utilisation de tisanes. Des liens étroits lient ces deux sciences indiennes qui méritent d'être comprises pour être mieux appréciées.
De l'Antiquité jusqu'à nos jours, la perfection des attitudes pharaoniques n'a cessé de susciter étonnement et admiration. L'oeil avisé du yogi Babacar Khane a su y voir les bases d'un yoga dynamique et athlètique. Une partie de ce yoga subsiste dans la culture égyptienne mais aussi dans le judaïsme, le christianisme et l'islam.
Une rencontre avec Julien Levy Professeur de yoga à Thonon-les-Bains Nous sommes avec Julien Levy professeur de yoga et praticien de bien-être au Centre Kalya à Thonon-les-Bains. YM - Julien, Comment es-tu venu vers le yoga ?JL - Je suis en quelque sorte un Monsieur Jourdain du yoga. Il y a sept ans, à 25 ans, pour tenter d’en finir avec mes intenses douleurs dorsales, j’entamais une énième rééducation. Cette fois, c’était avec une kiné Mézièriste. Progressivement, mon corps, cette maison que je n’habitais pas suffisamment, me donnait les clés pour entrer à nouveau. Chaque souffle m’emmenait vers mon « Om sweet om ». Sans le savoir, je pratiquais des postures de yoga associées à la respiration. Avec le karaté, j’avais acquis une conscience musculaire du corps en mouvement. Avec la méthode Mézières, j’ai pris conscience de mon corps dans son unité. A l’époque, j’étais journaliste pigiste, j’écrivais régulièrement pour la rubrique Sport d’un hebdomadaire. Dans le lot, mon sujet sur le yoga dynamique avait été accepté. Et me voilà, avec mes raideurs, parti pour tester différents cours. Je sue, tétanise, suis à bout de souffle dans un cours d’Ashtanga. Je sue encore plus, je suffoque et j’ai la tête qui tourne dans un cours de Bikram. Dans les deux cas, mon corps trop raide m’interdit d’être à l’aise dans la majorité des postures. Jusqu’à donner de ma personne pour cet article, je considérais le yoga comme une activité pour le troisième âge. Une idée reçue selon laquelle le yoga est forcément statique. Les cours…
Il est dèsormais reconnu que le yoga peut être un outil qui aide à soulager les maux de têtes provenant de la tension muscialaire et du stress. La majorité des maux de têtes ont comme origine les courbatures musculaires et des déséquilibres qui émanent de la nuque et du haut du dos. Lorsque les maux de tête démarrent, une série de postures de yoga "restauratrice" peut aider à soulager à la fois la cause et les symptomes. Voici quelques postures qui peuvent être utilisées comme un traitement contre les maux de tête.
Qu'elle soit effectuée comme une pratique de pranayama proprement dite effectuée en position assise ou incluse dans une pratique d'asana (postures) variée, ujjayi est une respiration sonore.
En abordant la pratique du l'adepte se retrouve toujours face à une mise en garde prévenant qu'il convient d'apprendre et de pratiquer sous la direction d'un professeur expérimenté. Une des origines de cette précaution vient de l'introduction de rétentions de souffle. À l'image des asana (postures) ces rétentions devront être confortables et ne devront pas perturber les autres phases de respiration que sont l'inspiration et l'expiration.n pourrait appeler le yoga des mains, est une pratique méditative liant un placement des mains et une certaine respiration. 
Une interview de Marco Prince Co-créateur de YogaLab Musicien, adepte du yoga, surfeur, acteur, habité d’une passion alliant curiosité et humanisme, Marco Prince nous dévoile la genèse et les bienfaits de YogaLab. Créé avec son compère Mika de Brito, professeur de yoga émérite, YogaLab développe un yoga en immersion sonore. Cette nouvelle approche du yoga, efficace et décomplexée, séduit particulièrement les citadins. Très sollicités, nos créateurs gardent la tête sereine et continuent leur exploration de l’alliance son et yoga pour une pratique décuplée.Propos recueillis par Isabelle Calkins / Photos: Laurent AttiasYM - Marco Prince, le grand public vous connait comme compositeur de musique de films ou comme juré de la Nouvelle Star mais moins comme pratiquant de yoga. Comment s’est forgé le lien avec cette discipline ? MP - J’ai découvert le yoga grâce à Peter Brook. J’ai travaillé sur la création de sa pièce de théâtre Le Costume. Peter tenait à ce que toute l’équipe, les acteurs mais aussi les techniciens, les régisseurs, les ouvreuses… bénéficient d’une pratique quotidienne de yoga. Au début, j’étais réfractaire. Le yoga proposé ne me convenait pas. Peter m’a dit « puisque tu freines, trouve-nous un yoga qui corresponde à tout le monde ». J’ai essayé de nombreuses formes de yoga et j’ai compris qu’il fallait trouver son yoga mais aussi et surtout son yogi. C’est ce qui m’est arrivé en rencontrant Mika. Nous sommes devenus amis, il me donnait des cours de yoga et je lui donnais des cours de musique et de chant. Au fur et à…
Lorsqu'on aborde les postures inversées pour la première fois plusieurs sentiments affluent, se mèlent ou non selon les personnalités et les capacités physiques. Que ce soit pour sa première « chandelle », salamba sarvangasana ou pour des postures plus compliquées, une appréhension est toujours présente. Nous sommes en effet plutôt habitués à être en appuis sur nos pieds voir assis ou allongés mais pas trop avec la tête en bas en appuis sur les épaules, la tête, les bras ou les mains. 
À tout moment de la journée, revitalisez vous avec le Mudra Pran, le mudra de vie. Les mudras, qu’on pourrait appeler le yoga des mains, est une pratique méditative liant un placement des mains et une certaine respiration.
Page 7 sur 7