Le Prana, énergie vitale

Prana est un terme sanskrit à plusieurs résonances. Il signifie "souffle", la respiration mais aussi l'énergie vitale que celui-ci permet de déployer. La notion de souffle assimilée à la force vitale et, finalement, à l'esprit se retrouve dans de nombreuses traditions ou civilisations: le Ki chez les chinois et les japonais, le pneuma chez les Grecs ou le lung chez les tibétains.

Accueillir le printemps avec le yoga

Depuis bien longtemps, les hommes célèbrent le printemps, annonciateur de renouveau. Le manteau froid et humide qui recouvrait la nature finit de se craqueler pour laisser apparaitre les premiers bourgeons et les oiseaux chantent leur enthousiasme qui fait écho a celui qui se réveille en nous. Le printemps constitue une saison de transition qui appelle à l'élimination physique et mentale pour aborder les temps à venir avec panache et bonne humeur.

Kumbhaka : La rétention du souffle

Lorsqu’on parle de respiration on pense à l’expiration et à l’inspiration. Il existe un temps de pause naturel entre ces deux phases. Lorsqu’on pratique le pranayama on s’intéresse de près à cette pause. En effet, on s’aperçoit de l’importance de la rétention du souffle en revenant aux yoga sutras de Patanjali. 

Une pause plutôt qu'une rétention de souffle

En abordant la pratique du l'adepte se retrouve toujours face à une mise en garde prévenant qu'il convient d'apprendre et de pratiquer sous la direction d'un professeur expérimenté. Une des origines de cette précaution vient de l'introduction de rétentions de souffle. À l'image des asana (postures) ces rétentions devront être confortables et ne devront pas perturber les autres phases de respiration que sont l'inspiration et l'expiration.n pourrait appeler le yoga des mains, est une pratique méditative liant un placement des mains et une certaine respiration.