Le Yoga et le dos

Les études françaises révèlent que 80 % de la population souffre ou souffrira un jour d'un problème de dos. Face à cette chronique d'un mal annoncé, le yoga apporte des réponses pertinentes. Il intervient de façon préventive ou vient soulager le mal et la douleur qui en découle.

Le dos, ce mal aimé

Le corps est un outil complexe et formidable mais qui perd de sa superbe si on le prive de mouvements. Trop souvent contraint à la station assise, qui génère mauvaises postures et tensions, il s'affaiblit et se rouille. Et comme nous ne le voyons pas, nous avons tendance à ignorer ses besoins. Les tensions viennent alors se loger dans le bas du dos, région vulnérable car très sollicitée et lieu de prédilection des stress somatisés. Si, autrefois, on soignait de nombreux maux de dos douloureux à l'aide d'un anti-inflammatoire et de repos, on sait aujourd'hui que l'exercice constitue la réponse idéale, si la condition physique le permet. Par ailleurs, le corps lutte contre la gravité et se tasse au cours de la journée, de 1 cm à 1,5 cm environ... mais que nous récupérons pendant la nuit, quoique de moins en moins avec l'âge. Le corps a donc besoin de se mouvoir, de s'étirer, de s'assouplir et de se tonifier, c'est ainsi qu'il saura mieux répondre aux situations de stress physique.

Des habitudes à acquérir

Pour espérer éviter le mal au dos, il est important de travailler l'alignement correct du corps, que les pieds, les jambes, le bassin, la colonne, la tête et les épaules, notamment, travaillent en équilibre pour organiser la meilleure répartition possible du poids du corps. Le yoga Iyengar, par exemple, est fondé sur ces principes de bon alignement. Pendant la journée, il est important de régulièrement vérifier la tenue de la colonne, droite mais non rigide, épousant la courbure naturelle, et de penser à se redresser régulièrement en tirant la tête vers le haut, tout en baissant les épaules qui souvent se rehaussent et se bloquent sous l'effet du stress. Il faut apprendre à verrouiller le corps pour porter une charge: on plie les genoux, on baisse le bassin mais on garde le dos bien droit. Et quand on porte des sacs, équilibrer leur poids pour soulager le corps et donc le dos, qui sinon compenserait.

Les apports du yoga

Pour rester vigoureux et en bonne santé, le dos a besoin de maintien, c.à.d. d'une ceinture abdominale solide qui elle-même exige des muscles du dos forts, ceux-là mêmes qui soutiennent la colonne. Ils travaillent ainsi en osmose, créant un équilibre salutaire pour le dos. Aux États-Unis notamment, certains cours de yoga proposent des séances "back builder", construites dans cet esprit. De nombreux professeurs de yoga recommandent les flexions avant debout telles que Prasarita Padottanasana ou Uttanasana pour dénouer le dos et aider les disques situés entre les vertèbres à décompresser. Il faut cependant demeurer prudent car trop de flexions avant peuvent accentuer un mal existant. Le yoga, à travers le travail postural, respiratoire et consciencieux qu'il sollicite est en mesure de soulager le mal de dos et d'atténuer les douleurs qui lui sont associées tout en procurant un bien-être général durable.
Si vous souffrez d'un problème de dos n'hésitez pas à consulter votre médecin et à en parler à votre professeur de yoga.