Renouer avec la pratique du yoga

Avec une météo peu clémente qui n'en finit plus de peser sur l'enthousiasme de chacun, quoi de plus salvateur que de renouer avec une pratique régulière du yoga? Pour désengourdir le corps et l'esprit et les amener vers plus de vitalité, pour se préparer à accueillir le printemps qui ne saurait tarder.

Identifier les excuses pour les mettre de côté

Il arrive que l'on décroche dans sa pratique du yoga. Un événement peut nous y contraindre (la naissance d'un enfant, un déménagement, un changement de travail...) ou une suite de choix qui brise la régularité de la pratique et la rend ainsi plus difficile. La culpabilité s'invite au rendez-vous, accompagnée d'un lot d'excuses qui s'entretiennent les unes les autres: l'emploi du temps ne le permet pas, rempli de responsabilités diverses et variées; le corps s'est engourdi, on se sent plus lourd et le retour au tapis nous effraye encore davantage; l'esprit est dispersé et a donc perdu de sa détermination... Pourtant, toutes ces raisons ne rendent que plus urgente le retour à une pratique régulière pour contrebalancer un stress naissant ou grandissant et développer une énergie à la fois sereine et enthousiaste.

Les aventures de Rama

Quand il s'agit de se fixer des objectifs, la difficulté majeure consiste à batailler avec un but inatteignable ou une image idéalisée de soi. La distance parait telle qu'elle rend la quantité d'efforts à produire par trop élevée et donc douloureuse. Dans un premier temps, il parait essentiel de déplacer l'esprit pour se rappeler l'ensemble des bienfaits que procure la pratique du yoga; de l'apaisement du mental à la redécouverte de son corps, de la dynamisation généralisée à une concentration plus perçante... Le yoga apporte une réconciliation avec soi même dans les différentes sphères de son être. Ensuite, il est essentiel d'adapter sa pratique aux circonstances du moment (après un accouchement, une blessure, quand on est plus âgé....). Il faut commencer simplement pour devenir plus exigeant au fur et à mesure. Le yoga n'est pas une science figée, bien au contraire, et il est important de commencer doucement pour progressivement élargir sa pratique.

Le yoga comme source de vitalité

De la même manière que le musicien fait ses gammes pour s'assurer une fondation et progresser, la pratique du yoga se révélera d'autant plus bénéfique qu'elle sera régulière. Mieux vaut quinze minutes de yoga quotidiennes qu'une longue séance occasionnelle. C'est à travers cette régularité que se bâtira une fondation tant physique, que mentale, émotionnelle et spirituelle. Celle-ci développera une force paisible qui permettra de faire face avec plus de courage et de cœur aux difficultés de la vie. Le corps plus tonique, souple et détendu instillera ces mêmes qualités au mental, et vice-versa. La respiration gagnera en profondeur et en amplitude, oxygénant plus surement le cerveau, les organes, les muscles et les tissus. C'est ainsi que, quel que soit l'âge ou la condition physique du moment, le yoga jouera comme toujours son rôle d'union ("yoga" signifie "union") en ce sens qu'il engendrera plus de fluidité et de lien entre les différentes parcelles de notre être et entre nous et le monde qui nous entoure.

 

Isabelle Calkins