Les flexions arrière, un chemin vers acceptation

Le yoga s'organise autour de cinq grands groupes de postures: les postures inversées, les postures d'équilibre, les flexions avant, les flexions arrière et les torsions vertébrales. Chaque posture agit précisément sur certains organes, glandes, muscles, groupe de muscles, articulations et produit des bienfaits particuliers. Leur pratique régulière permet de garder le corps à la fois souple et fort, en bonne santé. Petit tour d'horizon sur les postures de flexions arrière.
 

Un territoire qui nous échappe

Si les torsions arrière semblent, de prime abord, des postures comme les autres, elles nous emmènent, en réalité, vers des territoires inconnus. L'avant de notre corps nous est bien connu, nous pouvons le voir et, à défaut, le miroir nous renvoie son image. L'arrière de notre corps, quant à lui, nous reste quelque peu étranger. Il échappe à notre regard et, souvent aussi, à notre conscience ce qui fait que nous le négligeons. C'est ainsi que les torsions arrière peuvent nous prendre au dépourvu car elles nous rappellent l'existence de notre dos, ce grand oublié, dans le creux duquel viennent se loger de nombreuses tensions (bas du dos mais aussi au niveau des épaules). Les flexions arrière nous paraissent moins naturelles, elles laissent d'autant plus resurgir nos résistances physiques et psychologiques.

Comment aborder les flexions arrière

Le plus grand obstacle consiste à vouloir atteindre un idéal visuel ou/et aboutir à un résultat escompté. La flexion arrière demande de faire fi de ces ambitions pour travailler humblement et progressivement la détente et l'abandon dans la posture. Il est essentiel de commencer doucement (en tenant la posture pas plus de 5 secondes) mais de reproduire le mouvement régulièrement. Avec l'entrainement, la posture peut être tenue 10 sec., puis 15 sec. pour aller jusqu'à 30 sec éventuellement. Le point crucial consiste à éviter de privilégier les points de départ et d'arrivée pour se concentrer sur l'intégralité du mouvement. En opérant la flexion, il faut placer son attention dans le dos, puis dans l'ensemble du corps pour se mettre à l'écoute des différents ressentis, sans les juger, en cherchant à détendre les régions tendues. La respiration se déploie naturellement de façon plus profonde, il faut veiller cependant à la maintenir fluide.

Les bienfaits des flexions arrière

Les flexions arrière telles que Ustrasana (le chameau), Urdhva Mukha Svanasana (le chien tête en haut), Bhujangasana (le cobra), Salabhasana (la sauterelle) et Utkatasana (la chaise) offrent toutes l'opportunité de partir à la découverte de nos limites. En commençant par les accepter pour progressivement et doucement les repousser. De façon générale, les flexions arrière développent tonus, vitalité et courage. Elles travaillent l'élongation de la colonne vertébrale, sa souplesse et stimulent les nerfs présents dans cette région. Elles ouvrent la poitrine et l'ensemble du plexus solaire, étirent l'avant du corps, permettant ainsi l'évacuation des tensions logées dans cette partie du corps. Enfin, elles travaillent l'allongement de certains muscles et ligaments et développent la souplesse de certaines articulations. En tutoyant nos limites et en les accueillant, lors d'une torsion arrière, nous emmagasinons des expériences et cultivons une conscience plus aiguë que nous pouvons dès lors transposer dans d'autres domaines de notre vie.

 
- Isabelle Calkins
 

Éléments similaires (par tag)