Interview Frédéric Beigbeder

    Une rencontre avec Frédéric Beigbeder Professeur de yoga à Oxford en Angleterre Nous sommes avec Frédéric Beigbeder professeur de yoga Ashtanga, à Oxford et à Biarritz au Pays Basque. YM - Fred, pourquoi inciter les gens à faire du yoga ? FB - Pour dissiper l’énorme stress, pour apaiser les tensions, pour travailler sur soi, que ce soit d’un point de vue physique, émotionnel, voire spirituel. Le yoga, c’est thérapeutique et philosophique. Tout le monde peut y trouver son compte ! Il y a différents moyens de travailler sur soi au cours d’une vie, le yoga est un moyen intéressant.. YM - Y-a-t-il un âge idéal pour commencer le yoga ? Faut-il commencer très jeune ? FB - Ca dépend un peu de la sensibilité de chacun. J’aurais tendance à penser qu’il n’y a pas d’âge pour démarrer même si à mon avis un enfant sans souci physique ni trouble psychique n’en a pas vraiment besoin, parce-que l’enfant vit dans l’instant, il s’amuse tout naturellement avec son corps, à faire des roulades, des sauts périlleux, il  grimpe aux arbres... Il ne s’encombre de rien et il oublie vite les déconvenues .Il n’a pas peur de vivre.  Les  enfants ont cette insouciance qu’on a tendance à perdre avec le temps et qu’on retrouve dans le yoga. Maintenant si la question  c’est, est-ce qu’il y a un âge limite pour commencer ? NON ! On peut commencer à 80 ans, il n’est jamais trop tard. YM - Il existe différentes écoles, différentes techniques, on  reste perplexe devant tous ces noms : hatha –yoga, vinyasa-yoga, Iyengar, ashtanga, et j’en passe…Comment choisir ? FB - On doit trouver sa voie en yoga comme dans tous les domaines, suivant ses capacités et sa personnalité. Il faut essayer, insister, persévérer. L’enseignant qui va t’inspirer se trouve peut-être au fin fond de l’Himalaya et alors ! Va le chercher ! (rire)  Au final, toutes les techniques se rejoignent vers un même but. Mais attention,  je ne crois pas à la notion de « guru »,  chacun est son propre maitre !  Et  pour moi un bon prof c’est celui qui t’amène rapidement à une pratique indépendante et responsable. YM - Faut-il être souple pour suivre des cours de yoga ? Absolument pas, on n’a besoin d’aucune aptitude particulière ! La notion de performance est à exclure. Ce n’est pas de la gym, ce n’est pas une question de souplesse ou de force, si c’était le cas les danseurs ou les acrobates seraient de vrais yogis. Il ne faut pas vouloir bruler les étapes, c’est le chemin qui compte, et pas l’objectif, la progression va se faire naturellement. On devient un meilleur yogi au fil du temps alors même que les années passant, le corps se raidit. Le yoga ce n’est pas une course, c’est au contraire un arrêt, sur l’instant, sur soi. Je préfère un élève raide et concentré sur ses sensations à une personne souple qui pratique en pensant au programme du soir. 5/Doit-on pratiquer tous les jours ? Sans le moindre doute ! L’idéal c’est d’inclure sa pratique dans sa routine quotidienne, pour en ressentir les effets bénéfiques. Mais il ne s’agit pas de se forcer, il faut y trouver du plaisir, aussi mieux vaut-il des séances courtes et régulières qu’une pratique en force et inconstante.       YM - Est-on obligé d’adopter une technique de respiration particulière lors de sa pratique? FB - Le pranayama ou gestion du souffle fait partie intégrante d’un cours de yoga.  N’oublions pas que les asanas (postures) ne sont qu’une partie du yoga, il y a tout le reste à inclure dans sa pratique,  l’éthique (Yama et Niyama), la respiration (Pranayama), la concentration, la méditation.  La respiration est une des clés pour une pratique harmonieuse et en douceur. Une personne qui maitrise son souffle sait mieux fixer et diriger son énergie, que ce soit pour se calmer, se redynamiser ou trouver son équilibre. Je vois trop de monde en apnée, le visage crispé ! Une pratique juste doit être fluide et sans à-coup. C’est pourquoi il ne faut jamais sacrifier sa respiration pour une posture ! YM - Quels sont les effets bénéfiques, que peut-on espérer du yoga ? FB - Au niveau physique, le yoga renforce le système immunitaire et permet une régénération des cellules. Les postures combinées à la respiration assurent une meilleure circulation du sang et  consécutivement une plus grande oxygénation du cerveau, assurant équilibre émotionnel et calme mental. Il n’y a qu’a voir le visage de ceux qui viennent de terminer une séance, ils sont détendus et souriants !  De façon plus subtile et avec le temps, le yoga  permet de vivre le présent  intensément. Faire du  yoga c’est être concentré sur ce qu’on fait, ici et maintenant. C’est aussi prendre soin de soi. Et je crois que ça commence sur le tapis, à partir de son corps, de ses sensations et de sa respiration. Personnellement, j’apprends tous les jours à travers ma pratique, à mieux me connaître, à savoir ce dont j’ai vraiment besoin, à prendre les choses comme elles sont avec plus d’équanimité sans vouloir à tout prix interférer. Le yoga c’est mon équilibre.   Fredéric Beigbeder est professeur de yoga. Il assure des cours à Oxford (UK) pendant l’année et à Biarritz l’été. Il a été initié en Inde et a choisi  aujourd’hui de s’installer en Angleterre où la pratique du yoga est très répandue afin de rencontrer et de pratiquer avec les plus grands maitres occidentaux. Il est ici interviewé par une de ses élèves. Pour contacter Frédéric : beigbederfred @ hotmail point com