Rama le charmant

Le Ramayana, l'un des textes hindous les plus vénérés, retrace le combat de Rama contre les forces du mal. Au détour d'épreuves innombrables, la geste de Rama dévoile un univers d'histoires fantastiques toujours empruntent d'une réelle sagesse.


La naissance de Rama

Dasaratha, roi d'Ayodhya, se désespérait de ne pas avoir de descendance pour lui succéder sur le trône. Il exprima sa détresse au prêtre qui promit d'essayer d'intéresser les Dieux à son sort. La tâche fut aisée tant ceux-ci s'agaçaient des agissements du démon Ravana qui menaçait le travail rituel des prêtres. Vishnou, comprenant que le dharma était menacé, fit porter une potion pour les quatre épouses du roi. Toutes tombèrent enceinte. Elles mirent au monde quatre enfants, dont Rama et son frère inséparable Lakshmana, si dévoué. Rama est-il un roi historique ou est-il le fruit d'une légende mythique? Nul ne sait vraiment. Pourtant, les hindouistes le considèrent comme le 7èm avatar de Vishnou, descendu sur terre pour tuer le démon Ravana. Souvent représenté avec un corps bleuté, à l'image de Vishnou, il est athlétique et arbore deux emblèmes: la couronne et l'arc qui rappellent sa condition de roi guerrier et sa responsabilité à engager le combat.


Les aventures de Rama

Dasaratha éprouvait une affection particulière pour son fils Rama. Pourtant les intrigues de palais et surtout sa volonté de respecter une promesse faite à l'une de ses épouses, le poussèrent à condamner Rama à l'exil pendant 14 années pour offrir le trône à son autre fils Bharata. Rama, son épouse Sita et son frère Lakshmana marchèrent ainsi pendant dix ans. C'est alors que Sita fut capturée par le démon Ravana qui désirait ardemment posséder cette beauté. Chaque jour, il venait à elle pour la séduire, chaque jour Sita le repoussait. Rama et son frère, après s'être assurés le soutien sans faille du singe Hanuman et de son armée de singes, parvinrent à localiser Sita. Hanuman, le fidèle compagnon, bâtit un pont magique jusqu'à l'île où Sita était retenue prisonnière et assura sa fuite. Lors des combats qui suivirent, Rama porta le coup fatal au démon Ravana. De retour au royaume, Rama comprit que la fidélité de Sita était remise en cause par bon nombre de personnes. Il se résigna à la bannir. Sita partit vivre en forêt auprès d'un ermite. C'est là qu'elle éleva les deux fils que lui donna Rama. Plus tard rappelé par Rama, Sita proposa à la terre de l'engloutir si effectivement elle lui était restée fidèle. C'est ainsi que la terre l'avala.


La loi du dharma

Les hindous plongent régulièrement dans le Ramayana car "celui qui écoute avec foi et maitrise de soi ce poème qu'a jadis composé Valmiki, celui-là vient à bout des difficultés". Tout au long des épreuves qu'il traverse, Rama fait preuve d'une conduite exemplaire. A chaque instant, il incarne le respect du dharma, à chaque instant le sens du devoir prévaut sur l'intérêt personnel. Quand Sita, lors du combat final l'opposant à Ravana, lui demande de renoncer à la violence, Rama ne le peut car le dharma de sa caste est plus fort. La Ramayana rappelle que chaque personne est investie de responsabilités, liées notamment à sa caste. Elle se doit de les assumer pour que l'équilibre cosmique perdure, pour respecter les lois sociales, familiales et naturelles garantes de l'ordre. Ainsi Rama représente la personne parfaite et le couple qu'il forme avec Sita incarne le principe de fidélité et de dévotion. La naissance de Rama et sa victoire sur le démon sont largement célébrées en Inde. Pour preuve, Diwali, la fête des lumières qui marque le retour de Rama sur le trône au retour de ses 14 années d'exil réunit hindous, sikhs et jaïns.
 

 
 
- Isabelle Calkins

 

Éléments similaires (par tag)