Le zoroastrisme

Le zoroastrisme est traditionnellement originaire d'Iran où il était solidement implanté jusqu'à la conquête arabe. Celle-ci instaura l'islam comme religion dominante et, vers le VIIIème siècle,  elle s'appliqua à persécuter les partisans du zoroastrisme. Certains adeptes se réfugièrent en Inde, principalement dans la région de Bombay. Ils sont connus sous le nom de Parsis. Aujourd'hui, on estime que le zoroastrisme compte aujourd'hui environ 300 000 adeptes, répartis en Iran et en Inde (100 000).


A l'origine était Zarathoustra

On sait peu de chose de Zarathoustra (nom perse) ou Zoroastre (nom grec) lui-même. Il aurait sans doute vécu entre le VIIème et le IVème siècle avant J-C. Il était un homme de prière et appréciait la musique qui tient une place de choix dans sa pensée. Il ne se s'est jamais revendiqué comme prophète ou fondateur d'une religion. A son époque, le culte de Mithra dominait, façonnant un contexte religieux polythéiste. Zarathoustra fut une des première voix historique à prôner le monothéisme. En effet, il croyait en un seul Dieu, un Dieu bon, à l'origine de toute chose appelé "Ahura Mazda". C'est pourquoi, on appelle aussi parfois le zoroastrisme le "mazdéisme".


Un monde dualiste

Pour Zarathoustra, Ahura Mazda est le Dieu créateur de la terre et du ciel. Sous lui, règnent deux esprits engagés dans un duel: Spenta Mainyu, le Saint esprit et Ahra Mainyu, le mauvais esprit. Ainsi l'homme, s'il est tiraillé entre le bien et le mal, la lumière et les ténèbres, choisit librement la voie qu'il souhaite emprunter. C'est en pratiquant la bonne pensée, la bonne parole et la bonne action qu'il se construit un chemin de vie qui le mènera au paradis au jour du jugement de Dieu. Là, le feu divin détectera le poids de l'âme et les bons seront accueillis éternellement au paradis où une musique douce réjouira leur cœur alors que ceux ayant pauvrement agit se verront châtiés et contraints d'écouter une musique discordante. Zarathoustra a aussi beaucoup œuvré pour l'abandon des sacrifices d'animaux, arguant que les animaux possédaient une âme, tout comme les humains. Il condamnait également l'égarement dans la consommation de Haoma, une liqueur prisée et utilisée lors des sacrifices.


L'influence du zoroastrisme

Zarathoustra serait l'auteur des chants sacrés, les Ghathas, contenus dans le livre saint l'Avesta. Le livre, écrit dans une langue persane archaïque, aurait été écrit environ mille ans après la vie de Zarathoustra. Il reprend ses pensées et ses préceptes transmis, de génération en génération, par voie orale. Ne croyant pas à la personnification du Dieu, nulle statue ou représentation humaine ne donne forme au Dieu Ahura Mazda. Pour pénétrer la lumière, les Fravashis ou anges guident les hommes, véritables intermédiaires entre eux et le Dieu. Religion d'état au temps de la dynastie Sassanide, le zoroastrisme est regardé aujourd'hui comme une religion assez confidentielle, et pour cause,  elle ne prêche pas et laisse venir à elle ceux qui le souhaitent. Certains chercheurs se questionnent sur l'influence que cette religion aurait pu avoir sur le judaïsme, le christianisme et l'islam au temps de leur gestation. La sphère philosophique, et notamment Nietzsche, Goethe, Voltaire ou Montaigne pour ne citer qu'eux, s'est largement inspirée de l'esprit de Zarathoustra dont se revendiquent tout naturellement certains musiciens.

 
 
- Isabelle Calkins -