Une intention pour la nouvelle année

Quand le calendrier bascule d'une année à l'autre, un désir de renouveau, une envie de changement et un espoir de réalisations nouvelles s'éveillent en nous. Cette énergie, porteuse de rêves et d'aspirations, donne l'occasion de faire le point et de regarder vers l'avenir avec projets et enthousiasme.
 

L'influence du calendrier

En hiver, notre organisme et donc notre esprit, réclament un rythme plus lent et davantage de repos, notamment pour recharger les batteries. Imitant la nature, assez économe en cette période, nous nous tournons naturellement vers une intériorité qui nous appelle. Vers la fin du mois de décembre, le solstice d'hiver marque le renouveau. Les jours allongent, la lumière gagne du terrain sur la nuit et les ténèbres suscitant en nous un processus similaire. La nouvelle année constitue donc une période idéale pour formuler des résolutions. Elle invite tout un chacun à faire le bilan de l'année écoulée, dans ses aspects négatifs et positifs. Un appel à l'honnêteté et à la lucidité nécessaires pour transformer les désirs vers des possibles de plus en plus tangibles.
 

La nature du but

Paré de cet élan, chacun formule des objectifs en vue de paver le chemin pour la nouvelle année. Les buts peuvent être proches ou plus lointains mais toujours ils se réfèrent à une réalisation concrète qui viendrait honorer notre chemin de vie sociale. Sont-ils vraiment nos désirs propres ou ceux hérités de notre entourage socio-géographico culturel? Un nouveau logement, plus d'argent, plus de chance... Quoi qu'il en soit, se fixer des buts permet de mettre en place la discipline adéquate pour obtenir la chose désirée (faire du sport pour être en meilleure santé, répéter ses gammes pour maitriser un instrument de musique, confronter la feuille blanche pour écrire le livre tant espéré...). La prise de conscience des efforts et de la persévérance à déployer, et s'y atteler, permet de générer des changements réels sur le court, moyen et long terme.
 

L'esprit de l'intention

Pourtant, ces buts font-ils écho de façon harmonieuse à notre pratique yogique? S'inscrivent-ils dans l'esprit de l'intention juste? Trouvent-ils leur racine dans nos ambitions, dans les illusions qui nous habitent ou coïncident-ils avec nos valeurs plus profondes? Le but appelle à une réalisation concrète à venir. En tant que tel, il peut être dissocié de l'esprit de l'intention juste comme il peut venir la conforter et la nourrir. Ici, l'intention, la présence dans le moment avec un esprit généreux et sincère prend le dessus sur le résultat. Ici, la personne se trouve liée, sinon unie, à tous, appréciant cette communauté plus que son intérêt personnel. L'intention correspond alors à un choix de vie: à travers celle-ci, émanation des valeurs profondes, la personne travaille à réaliser les buts qu'elle se fixe, sans doute avec plus de conviction, de passion et de réussite.
 

 

- Isabelle Calkins -