Réinsuffler l'esprit de Noël

La célébration traditionnelle du solstice d'hiver marque le renouveau, le triomphe de la lumière sur les ténèbres, la perpétuation du cycle de la vie. Noël a repris cet esprit. Si aujourd'hui la fête se décline à forte dominante consumériste, chacun peut cependant lui restituer son esprit original.

La naissance de Noël

Autrefois, les peuples vivaient proches du rythme de la nature et célébraient abondamment le solstice d'hiver. Cette nuit, la plus longue de l'année, annonce le rallongement des journées, promesse de lumière et de renouveau. D'autres fêtes païennes se déroulaient aussi à cette période: les saturnales (à Rome, jour de Liberté, les esclaves devenaient maîtres et inversement) ou le culte de Mithra (le taureau sacrifié qui ensemence la terre) par exemple. C'est en 354 que le pape Liberus instaura la Nativité le 25 Noël. Dès lors, Noël pu se substituer progressivement aux fêtes païennes, perçues par certains comme une source d'instabilité, de débordement ou même de débauche. Chrétienne à l'origine, la fête de Noël a incorporé de nombreuses traditions locales, devenant dès lors une célébration réunissant croyants et non-croyants autour des thèmes de la Nativité (et donc du renouveau), de la famille et du don.
 
 

Un Noël plus responsable

L'atmosphère consumériste qui s'est emparé de la fête de Noël relaye souvent aux arrière plans l'esprit de don, de contemplation et de joie qu'elle est sensée incarner. Conscient de ces travers, un nombre toujours plus croissant de personnes s'attachent à redonner un sens à Noël en posant des comportements plus en adéquation avec l'esprit de cette fête. Ils optent pour des achats plus responsables: sapin à replanter, productions locales et artisanales, achats utiles (pour 80% des français) et moins nombreux, achats avec reversement d'argent pour une bonne cause...ils achètent d'occasion (pour 30%) ou offrent de l'argent ou des chèques cadeau pour éviter le gaspillage. De plus en plus de cadeaux favorisent la détente et le bien-être (massage, spa...) ou l'esprit de découverte (d'un lieu, d'une activité comme le yoga...) renouant ainsi avec un aspect plus utilitaire ou nécessaire.


L'idée de don

Ces dernières années, la notion de cadeau a retrouvé de sa magie, replaçant la personne au centre de la dynamique, plus que le cadeau lui-même. Désormais, le cadeau est pensé et adapté, redevenant ainsi une véritable marque d'affection et d'amour, donnant naissance à un moment de partage unique. D'autres personnes choisissent d'aller plus loin dans le don et offre de leur temps pour s'occuper de personnes isolées, servir des repas aux nécessiteux... ou confectionner des pâtisseries qu'elles offrent autour d'elles. L'esprit de Noël n'est jamais trop loin pour ceux qui le cherchent. Cette période de basculement vers une promesse de renouveau constitue un moment idéal pour effectuer un bilan intérieur et poser des intentions en accord avec ses valeurs et ce que l'on souhaite réaliser dans l'année à venir. L'hiver avec sa demande d'intériorité offre une belle occasion pour se faire un cadeau à soi: se donner le temps de se poser, de faire le point, de réaffirmer certaines intentions pour investir d'un esprit joyeux et déterminé la nouvelle année qui s'annonce.
 
 

- Isabelle Calkins -