Trouver la paix en soi

Il devient difficile par les temps qui courent de trouver un espace, un moment, une opportunité pour s'extraire des sollicitations de la société, des collègues ou des proches. C'est sans doute pour cela que le besoin n'en devient que plus pressent. En s'aménageant des périodes régulières de répit, chacun peut renouer avec une tranquillité intérieure et, éventuellement, accéder à une paix véritable.

La guérison par la méditation

La méditation offre l'occasion unique de prendre à contrepied cette célèbre pensée de Pascal:" Tout le malheur de l'homme vient d'une seule chose qui est de ne pas savoir rester seul dans une chambre".  L'étymologie du mot méditer renseigne davantage. En effet, méditer vient du latin medeor qui signifie "donner des soins", il est proche de medico qui veut dire "guérir". Ainsi, la méditation ouvre la voie vers la guérison et donc vers l'apaisement, la paix. La méditation peut s'effectuer par le biais de différentes méthodes qui toutes convergent vers une même intention: se soustraire momentanément des agitations du monde pour apprendre à se connaître, s'incarner et donc se relier au monde extérieur de façon plus réelle et authentique.
 
 

La respiration comme guide

La méditation ne constitue pas un appel à se couper du monde ou à le rejeter, bien au contraire. Elle propose d'investir le temps avec plus de simplicité et de présence pour pouvoir y jouer le rôle que nous nous destinons.  En étirant le temps, en revenant à l'essence de vie, notre souffle, nous activons un processus de nettoyage naturel de nos tensions physiques, mentales, intellectuelles et spirituelles. Nous desserrons, pendant un temps, l'emprise de l'égo et notre esprit s'en trouve rafraichi, apaisé, plus disponible. En fait, la pratique de la méditation génère un rééquilibrage de notre être vers le plus juste... pensées plus justes, actions plus justes... car elle demande de laisser passer les ambitions, les préférences, les attentes ou les objectifs notamment pour s'ouvrir à un espace d'acceptation et de paix où l'esprit se laisse guider par la respiration.
 
 

Disponible à la paix

La pratique de la méditation permet de briser le cercle pernicieux qui veut que plus de stimulations appelle plus de stimulations. Même si les premiers temps peuvent se révéler compliqués ou douloureux (l'esprit ressasse, s'agite, s'effraie ...), il se trouve un passage, à un moment, qui ouvre sur une tranquillité consciemment conquise. A force de choisir de ne pas s'agripper aux activités mentales qui habitent l'esprit, en les laissant passer leur chemin, sans les nier mais sans les retenir, celle-ci s'atténuent progressivement. L'attention gagne alors en profondeur et en objectivité, elle devient plus disponible. L'esprit se détend, s'adapte, s'ouvre et savoure. Rester seul dans une chambre n'effraie plus puisque nous avons dompté notre intériorité. La paix est à ce prix, une fois que nous nous sommes apprivoisés, cette paix nous accompagne là où nous allons.
 
 
- Isabelle Calkins -