Se préparer un bel automne

Comme le rappelle l'Âyurveda, l'homme est fait à l'image du monde qui l'entoure: il concentre en lui les énergies qui circulent dans l'univers. Ainsi, les cycles naturels tels que les saisons impactent l'organisme. Petit tour d'horizon de quelques notions utiles pour vivre un automne harmonieux

La saison du vent

Les saisons de transition revêtent une importance particulière car elles constituent le lien entre une saison et une autre. Ainsi, au printemps, chacun ressent le besoin de se dynamiser et d'alléger son alimentation pour perdre le surplus souvent emmagasiné au cours de l'hiver. La nature bourgeonne et favorise la régénération, la renaissance énergétique. En vérité, l'automne appelle ses propres besoins mais qui nous sont plus difficilement discernables, peut-être parce que plus en désaccord avec le rythme communément admis dans notre société. Si l'été constitue une saison Pitta (feu et eau), l'automne se caractérise par une dominante Vata (air et éther). Pour éviter que le vent automnal vienne attiser le feu estival, il importe de bien prendre soin de son corps.
 
 

Accompagner le corps ...

Pour l'Âyurveda, l'été est l'occasion d'une accumulation de chaleur dans l'ensemble des tissus de l'organisme. A l'automne, il s'agit donc d'accompagner le corps dans ses rythmes et besoins naturels pour l'aider à se détoxifier, à s'apaiser. La première règle de quasi bon sens consiste à ralentir les activités. L'ensemble du règne animal et végétal rentre dans une phase de tranquillité à cette époque, suivant ainsi une nécessité toute naturelle. On se repose de la saison passée et on se prépare pour affronter le froid et le noir de l'hiver. En cette saison Vata, il est important de dormir plus longtemps, de se coucher plus tôt (vers les 22h) pour se lever plus tôt et surtout de respecter des horaires réguliers, qui donnent des points de repère et d'ancrage à l'organisme.
 
 

...dans la phase de restauration

Le foie est l'organe phare de l'élimination. Il fait le tri et nettoie l'organisme des déchets ingurgités par le biais de l'alimentation et des boissons. Pour certains, il nettoierait aussi l'organisme des produits chimiques avec lesquels il serait entré en contact (détergents...). Et si le foie sature, c'est la fatigue, la migraine ou les colères qui nous guettent... Pour accompagner le foie dans son travail, il faut savoir rester au chaud et bien hydratés. Ainsi, les salades et crudités froides sont à délaisser progressivement au profit des légumes et céréales cuits et chauds. Par ailleurs, les tisanes épicées chaudes, qui drainent, sont aussi à privilégier. En matière d'asanas, tout ce qui est flexion avant avec pression sur l'abdomen permet de réduire le Vata. Sans oublier le traditionnel (auto)massage à l'huile de sésame qui nourrit la peau et disperse les tensions présentes dans l'organisme (à réaliser le matin ou le soir, suivi d'une bonne douche chaude). Ces quelques gestes, répétés de façon suivie, vous permettront de bien vous sentir au cœur de cette saison et d'en apprécier, plus que jamais, les charmes particuliers.article Isabelle Calkins
 
 
- Isabelle Calkins