Revisiter sa relation aux abdominaux

L'évocation du mot "abdominaux" fait souvent surgir dans nos esprits bien rodés l'image d'un ventre plat, musclé, conquérant et séducteur. Pourtant, au delà de son aspect esthétique, cette région du corps, porteuse de vie, recèle une véritable richesse et remplit des fonctions essentielles.
 

Arrêt sur image : la sangle abdominale

Les muscles abdominaux constituent une véritable sangle abdominale, reliant le bassin au thorax et faisant le tour de l'abdomen.
 
Ces muscles s'organisent en 4 groupes:

- Les grands droits; ils sont verticaux, passent de chaque côté du nombril et permettent le fléchissement du tronc.
- Les grands obliques; ils partent des côtes ou du bassin et rejoignent le devant de l'abdomen. Ils permettent l'inclinaison latérale et la rotation du tronc.
- Les petits obliques, ils se situent sous les grands obliques et permettent de fléchir le tronc vers l'avant, ils permettent aussi d'expirer.
- Les transverses, un de chaque côté, se situent horizontalement et partent de la région lombaire pour rejoindre l'avant de l'abdomen. Ils sont les muscles abdominaux les plus profonds, stabilisateur du tronc.
Les abdominaux jouent un rôle crucial car ils lient le haut et le bas du corps, protègent les viscères, aident dans le processus respiratoire, assurent un corset naturel de soutien du bassin et de la colonne vertébrale et permettent l'ensemble des mouvements du torse. Sans cette fameuse sangle abdominale, le bas du dos compense et les blessures peuvent alors apparaître (hernies, lombalgies...).


Développer des abdos sains

Des abdos d'acier, comme ceux qui se donnent à voir dans les magazines, ne sont pas forcément de bons abdos. Des abdos trop durs restreignent la respiration, peuvent générer des tensions et même obstruer l'énergie. Par ailleurs, pour travailler correctement sur un muscle et le renforcer, celui-ci doit être détendu. Il faut aussi savoir que la peau du ventre retient plus facilement la graisse. Sur les représentations hindoues, ne voit-on pas le bouddha affublé d'un joli ventre rebondi, synonyme de sagesse et de paix intérieure? L'abdomen, siège de la force vitale, ne peut se réduire à un simple paysage plat. Idéalement, les abdos doivent développer un bel équilibre de force et de souplesse, de tonicité et de relaxation. Cette combinaison de qualités assure un bon équilibre du bassin et de la colonne vertébrale et un maintien solide et souple de l'ensemble du corps.


Les apports du yoga

Par l'introspection qu'il encourage, le yoga va progressivement permettre de délaisser l'image mentale du ventre plat pour la remplacer par une prise de conscience et un ressenti de la région abdominale. La pratique des asanas développe la stabilité, la force et la souplesse des abdominaux. Le travail respiratoire également, Uddiyana Bandha par exemple, participe au développement harmonieux de ces muscles. Par ailleurs, l'abdomen abrite notre énergie vitale (le hara des japonais, l'énergie solaire du tantrisme ou le Ki chinois), située 3 doigts sous le nombril. C'est aussi au creux du ventre que viennent se loger nos émotions telles que la colère ou la peur. Pour le professeur Michael Gershon de l'Université de Columbia, l'abdomen constitue un véritable 2èm cerveau (il comporterait davantage de nerfs que le cerveau lui-même) qui nous échappe mais influence notre façon de penser. Ainsi, est-il sans doute intéressant de revisiter notre relation à l'abdomen pour que celui-ci redevienne la source d'énergie fluide et généreuse à laquelle nous aspirons tous.
article Isabelle Calkins
 
 
- Isabelle Calkins -