L'obstacle, un ennemi ou un ami?

"Nous ne voyons pas les choses telles qu'elles sont, nous les voyons tels que nous sommes." Anaïs Nin nous rappelle avec intelligence à quel point nous pouvons devenir notre propre ennemi. Le sage Patanjali, dans les yoga sutra, ne nous dit pas autre chose...

La valorisation du corps

Les 9 vikshepa ou obstacles intérieurs

Patanjali énonce neuf obstacles susceptibles de surgir au cours de notre pratique yogique et, de la même façon, sur notre chemin d'évolution. Chacun d'entre eux génère inconstance, confusion et distraction et affecte notre capacité à nous adapter de façon pertinente aux mouvements de la vie. Et si nous ne parvenons pas à leur répondre efficacement, ils viennent alourdir la souffrance qui nous habite. Il nomme:
- Vyâdhi, la maladie ou tout déséquilibre du tonus physique.
- Styâna, la paresse mentale.
- Samshaya, le doute.
- Pramâda, l'étourderie.
- Âlasya, l'oisiveté ou l'apathie née de l'inertie physique.
- Avirati, la sensualité.
- Bhrânti-darshana, l'illusion ou le point de vue erroné.
- Alabdha-bhûmikatva, le manque de persévérance.
- Anavasthitatva, l'instabilité.

 

Les remèdes aux vikshepa

Pour briser le karma dont nous sommes porteurs et parvenir à faire scintiller notre essence unique, Patanjali rappelle l'importance de la discipline développée avec constance. C'est elle qui ouvre les portes d'une existence nouvelle. Les yoga sutra suggèrent également de faire preuve de bonté, de compassion, de joie et de sérénité, autant de qualités qui jouent comme des contrepoids face aux obstacles. La foi et l'énergie, quant à elles, assurent un élan essentiel et nécessaire pour appréhender avec une attitude juste les difficultés qui se présentent. Quand les obstacles émergent, il est important de ne pas leur donner plus de poids qu'ils n'en ont déjà, en baissant les bras ou en nourrissant leur force existante. Il importe de revenir aux fondamentaux (respiration, présence sereine, attitude positive...) et de se souvenir aussi des succès déjà enregistrés pour injecter une certaine dose de confiance dans la "bataille" qui s'annonce.
 
 

Les obstacles extérieurs... des amis qui nous veulent du bien?

La vie se charge, bien souvent, de nous proposer des situations que nous vivons comme des obstacles. Peut-être ne le sont-elles pas pour d'autres mais elles le deviennent pour nous, révélant ainsi leur pertinence à notre égard. Elles nous angoissent parce qu'elles touchent des parcelles de notre être non encore défrichées. Mais, comme le dit Saint Exupéry, "l'homme se découvre quand il se mesure avec l'obstacle". L'obstacle agit comme un miroir, reflétant les peurs, les désirs, les opinions qui nous limitent et nous retiennent sur des terres connues. Ainsi, les mouvements de la vie nous apportent-ils des défis, véritables opportunités pour nous révéler à nous mêmes et grandir. Dans ce cas, les obstacles deviennent des espaces de découvertes et d'apprentissage, véritables supports d'une évolution en devenir. En comprenant sous un jour nouveau le sens dont ils sont porteurs, nous pouvons alors transformer les obstacles en amis bienfaisants.
 
 
 
- Isabelle Calkins

 

Éléments similaires (par tag)