Accueillir le changement

La nouvelle année fait monter en nous des désirs de renouveau. Consciemment ou inconsciemment, notre mental et nos énergies se mobilisent dans la perspective d'un changement bienveillant.

La résistance au changement

Il suffit de plonger en soi ou de regarder autour de soi pour constater que certains changements, qui interviennent dans notre vie, sont acceptés alors que d'autres sont contestés. Nous opérons un choix : certains changements nous conviennent et d'autres ne correspondent par à nos attentes, alors nous leur résistons. Tout changement titille en nous ce besoin de contrôle que nous ressentons si souvent, l'inconnu inquiète. S'ouvrir au changement implique une remise en cause de nos habitudes et de nos zones de confort pour aller chercher au fond de nous qui nous sommes vraiment. Pour apprendre à dénouer notre être intérieur et accueillir le changement, il est important de pratiquer des asanas qui enracinent telles que les postures debout, pieds au sol, ou balasana ou Viparita Karani. De longs savasanas et des exercices de respiration aident à préserver le calme et à procurer une sérénité d'autant plus nécessaire en cette période.
 
 

Les enjeux liés au changement

Quand un changement intervient et que des émotions surgissent ou quand nous aspirons au changement, il est essentiel d'aller fouiller en soi pour déceler les ressorts profonds (motivations, émotions...) qui se jouent en nous, parfois à notre insu. Souhaitons-nous perdre du poids pour nous sentir mieux ou pour satisfaire aux critères de beauté en vigueur? La deuxième proposition ne ferait que renforcer les ambitions ou vanités qui nous habitent déjà. Désirons-nous quitter notre travail dans l'espoir d'évoluer vraiment ou pour nous soustraire à une dynamique dans laquelle nous nous sentons prisonnier parce que nous n'en trouvons pas les clés? La deuxième hypothèse comporte des chances d'apprentissage nécessaire pour notre évolution personnelle et professionnelle. Quand le changement frappe à la porte, il est essentiel de contempler les éléments en présence pour s'assurer qu'il s'agit vraiment d'un changement propice à une évolution positive.
 
 

A travers le changement, célébrer la vie

Pour Patanjali, l'ignorance ou avidya est source de souffrance. Tant que nous ne sommes pas capables de regarder la réalité telle qu'elle est, la souffrance nous habite. La vie est mouvement et nous encourage à nous réinventer, sans cesse. Grâce à un travail yogique assidu (asanas, pranayama et contemplation intérieure), il devient possible de reconfigurer nos samskaras, nos attitudes mentales et émotionnelles, pour devenir qui nous sommes, libérés des croyances et habitudes de vie empruntés à notre environnement. Ainsi, nous parvenons progressivement à nous séparer des émotions que font surgir en nous les probabilités de changement pour saisir le vrai sens de la nouveauté qui s'annonce. L'esprit posé et tranquille parvient plus aisément à accueillir le changement, puisqu'il est ancré et conscient que toute chose est une et que nous lui sommes liés. Ces circonstances mouvantes sont autant d'opportunités pour apprendre à se connaître jusqu'à parvenir à une vision juste de soi et des choses. Ainsi, la vie retrouve une saveur majestueuse.
 
 
 
- Isabelle Calkins -