Interview Edith Grante

Une rencontre avec Edith Grante Professeur de Hatha yoga à Paris Nous sommes avec Edith Grante professeur de Hatha Yoga à Paris.YM : Comment avez-vous rencontré le yoga, comment s'est-il "imposé" à vous?Le terme "imposé" est tout à fait adéquat. Quand je suis devenue étudiante et que je me suis mise à travailler dans l'humanitaire à mi-temps pour financer mes études,  je me souviens clairement m'être dit:" tu ne peux pas continuer ainsi pour les 40 prochaines années de ta vie". J'ai cherché et le yoga s'est imposé. J'ai étudié le Hatha Yoga, seule disciple vraiment représentée dans les années 70 à Paris, et c'est lors de mon séjour à Los Angeles que j'ai pu découvrir les différents types de yoga et disciplines issues du yoga. En cherchant le cours qui me convenait, j'ai trouvé le Yoga Iyengar. YM : Qu'est-ce que le Yoga Iyengar vous a apporté dans votre enseignement?Pour moi, le Hatha Yoga est la base et la matière mais le yoga Iyengar m'a appris un certain perfectionnisme. Je nourris un énorme respect pour le corps et une grande admiration pour tous ces gens qui s'accordent du temps, dans leur vie quotidienne, pour pratiquer le yoga. Je ne suis pas pour imposer ou pour la rigueur extrême mais on ne peut pas non plus se mettre n'importe comment dans une posture. Le Iyengar pour moi a été une formation importante et même indispensable. J'y ai appris à aller chercher l'équilibre entre les 4 membres, l'enracinement, la verticalité, de nombreuses précisions en anatomie, à utiliser l'alignement, et des connaissances physiologiques. En fait, j'ai intégré à mes cours de Hatha Yoga ces apprentissages et aussi quelques accessoires de l'Iyengar.YM : Je crois savoir que vous travaillez dans vos cours et avec des entreprises à gérer le stress? Comment vous y prenez-vous?Les gens portent en eux tellement de stress, pour la plupart, ils n'en sont même pas conscients. Je travaille sur les techniques de respiration, le relâchement musculaire, la prise de conscience pour détendre les tensions. En fait, j'ai découvert qu'à l'origine il y a un choix à opérer qui, en vérité, peut intervenir en l'espace de 2 minutes. En choisissant de venir sur le tapis, les gens ont déjà engagé une sacrée démarche intérieure. Les lieux généralement favorisent cet état d'esprit et je cherche par ma propre attitude à les y inviter, à faciliter un certain lâcher prise. En fait, j'amène les gens à mettre le quotidien de côté pour être présents à eux mêmes. Parfois, c'est difficile, le mental résiste.YM : A quoi correspondent les cours "Relax" que vous enseignez?En fait, c'est l'équivalent des cours de yoga "restorative" que l'on trouve aux usa. L'accent est mis sur la récupération et la réjuvénation. Je propose des postures de Hatha Yoga dans lesquelles il faut s'installer; prendre le temps et aller chercher le confort. Ainsi, le corps se détend vraiment. En plus, les bénéfices sont nombreux: le système endocrinien est stimulé, le système immunitaire fortifié et le rythme cardiaque et la pression sanguine diminue. La récupération est réelle. Aller chercher cette détente, c'est le travail de toute une vie.YM : Parlez-nous de vos cours de yoga pour les enfants. Comment se déroulent-ils?Ces cours s'adressent aux enfants de 8 à 10 ans. J'essaye de rentrer dans leur monde. Les cours sont ludiques et s'appuient sur des jeux et des histoires. On tire des cartes qui présentent des postures, on discute de la posture puis on la pratique. On raconte des histoires qui parlent d'animaux pour en venir aux postures portant des noms d'animaux. Les enfants se prennent au jeu. C'est très gratifiant. Au bout de 45 minutes, les enfants rentrent dans une qualité de relaxation exceptionnelle, leur attention est soutenue et leur visage détendu. Quand ils ont des contrôles à passer, on travaille des techniques de respiration spécifiques pour les détendre et les aider à dormir ou des visualisations. L'année dernière, j'ai proposé aux enfants de construire le cours, avec mon aide. Ils avaient tout compris: les enchainements, quand on ouvre, on referme après, après des mouvements qui réchauffent, on se détend... Jacques Choque a écrit un livre inspiré sur le sujet (1).YM : Un petit mot sur votre intérêt en yoga thérapie?Il y a bien longtemps, j'ai eu un accident de voiture qui m'a laissé 3 ans avec des maux de crâne incessants. C'est le yoga qui m'a soignée. J'ai puisé dans ce que je connaissais et j'ai cherché. Maintenant, quand je les sens revenir, ce qui est rare, je sais quoi faire pour qu'ils passent leur chemin. Je travaille avec des personnes atteintes du cancer ou touchées par des traumatismes aux cervicales, ou des asthmatiques, le yoga apporte un soutien réel. Grâce à la régulation physiologique, à la détente physique qu'il apporte, et à la prise de conscience, ces personnes apprennent les bons gestes et les bonnes attitudes pour devancer, sinon rectifier leur malaise. Chacun peut trouver des réponses dans le yoga, en fonction de l'investissement qu'il y met. Edith Grante enseigne au studio Yoga Yoga Paris - 6 passage de la vierge - 75007 Paris www.yogayogaparis.fr. Vous pouvez également la contacter à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (1): Stretching et yoga pour les enfants de Jacques Choque aux édition Amphora - Interviewée par Isabelle Calkins pour Yoga Massala