Le Yoga et le cancer

S'il est vrai que le cancer se guérit mieux, il ne cesse cependant de toucher un nombre croissant de personnes (première cause de décès en France), nombre qui s'explique sans doute par l'ampleur des outils de détection désormais mis en œuvre. Les personnes atteintes du cancer ont souvent du mal à faire face aux traitements de chirurgie, de radiothérapie ou de chimiothérapie qui s'imposent à elles pour entrevoir la guérison. Face à la lourdeur de ces interventions, le yoga constitue un soin dit de support qui apporte un bien-être physique et émotionnel et contribue à une meilleure qualité de vie.

Les validations scientifiques

Ces dernières décennies, la science occidentale s'est intéressée aux méthodes holistiques pour déterminer leur impact sur la santé. C'est ainsi que la méditation a fait l'objet de nombreuses études scientifiques qui s'accordent à reconnaître que cette pratique aide à réduire le stress et procure un calme intérieur bénéfique pour la santé. En bref, la pratique régulière de la méditation renforce le corps dans sa fonction d'autorégulation en fortifiant le système immunitaire, en apaisant les rythmes cardiaque et respiratoire et en provoquant une détente des tensions artérielle et musculaire.
 

Les bienfaits liés au yoga

Le cancer est une maladie du système immunitaire où soudainement une cellule malade parvient à déjouer les mécanismes de défense du corps. L'impact du yoga sur le renforcement du système immunitaire est aujourd'hui reconnu. C'est donc tout naturellement que cette discipline se voit plébiscitée. Aux États-Unis notamment, de nombreux programmes ou centres accueillent les personnes touchées par le cancer et leur proposent des séances de yoga adaptées à leur pathologie où sont particulièrement mis en avant:
- La relaxation qui calme le système nerveux et minimise le stress, élément fortement perturbateur du système immunitaire.
- Les exercices de respiration qui renforcent le système respiratoire, aident à évacuer les tensions et favorisent le retour au calme et à l'équilibre. Ils purifient le corps des pollutions induites par la maladie et de celles provoquées par les traitements. Au final, ils augmentent l'apport en oxygène et, au delà, en énergie.
- La méditation qui génère un calme profond et une certaine force qui permettent de transcender les peurs liées à la maladie et permet ainsi de mieux accepter la maladie.
- Les postures qui améliorent le fonctionnement des organes et des systèmes, réveillent l'énergie, libèrent le corps de ses toxines et  favorisent force, souplesse et relaxation. La pratique des postures favorise l'écoute intérieure et la prise de conscience qui aident dans le combat face à la maladie.
Par ailleurs, la pratique du yoga aide à retrouver un certain équilibre et un apaisement qui vont contribuer à moins ressentir la fatigue pendant la journée et à mieux dormir.
 

L'apprentissage de l'acceptation

Le cancer est une maladie mais il est aussi toute une chaine de réactions douloureuses qui se déclenchent à l'annonce de la maladie. Au delà des bienfaits strictement physiques et physiologiques, le yoga enseigne à regarder les mécanismes de peur qui trouvent refuge en soi afin d'annihiler ces fantômes néfastes qui s'invitent avec la maladie et alourdissent son poids. Le yoga, grâce à la détente profonde qu'il génère, permet de dénouer des nœuds physiques mais aussi mentaux qui ouvrent alors sur une nouvelle qualité de vie, sur une vie mieux vécue malgré la maladie.
 

 

- Isabelle Calkins -