Détoxifier votre corps...

Très en vogue aux Etats-Unis à travers la cure ou le régime, le terme désintoxication ou detox s’est naturellement invité dans le vocabulaire hexagonal. Face aux pollutions de tous genres (produits chimiques, pauvreté de l’alimentation…), le besoin d’aider le corps dans ses fonctions de nettoyage et de purification devient de plus en plus urgent.

Le bénéfice des torsions

Si l’alimentation et le sport constituent des éléments incontournables pour désintoxiquer le corps, le yoga propose des postures, au premier rang desquelles les torsions, pour favoriser la régénération de l’organisme. Elles se pratiquent assis ou debout, se concentrent sur la colonne vertébrale, les hanches et les épaules et combinent un triple avantage :
- Physiologique : lors d’une torsion, les organes se trouvent comprimés favorisant ainsi l’expulsion du sang chargé de toxines. En relâchant la torsion, du sang oxygéné vient irriguer l’organe. La torsion stimule la circulation sanguine, les organes et leurs glandes associées.
- Structurel : elles permettent de restaurer et/ou maintenir le système musculo-squelettique et préservent la mobilité, la souplesse et l’alignement de la colonne vertébrale.
- Elles favorisent le centrage physique mais aussi au niveau de la conscience

Torsions de base

Les torsions constituent des manœuvres délicates. Pour les réaliser correctement : inspirer en allongeant la colonne, expirer et initier délicatement la torsion en commençant par le bas de la colonne en remontant vertèbre après vertèbre.

Marichiyasana 3 ou la torsion du sage

S’assoir la colonne vertébrale droite mais souple, jambes allongées. Plier le genou droit, ramener le pied droit jusqu’à la base du fessier, positionner la main droite derrière le dos, bras tendu, pour trouver un meilleur équilibre. Soulever doucement la cage thoracique, tourner le tronc vers la droite et positionner le coude gauche à l’extérieur du genou droit. Prendre 5 respirations profondes en pressant sur le coude gauche pour accentuer la torsion vers la droite. Porter le regard derrière soi. Effectuer cette même torsion vers la gauche.

Adho Mukha Svanasana ou le chien tête en bas

Au sol, à quatre pattes, prendre appui sur les mains et les doigts de pied pour lever progressivement le fessier en tendant les jambes, paumes des mains et pieds ancrés dans le sol. Relâcher la tête. Effectuer 5 à 10 respirations profondes.

Bharadvajasana 1, variation ou variation sur la torsion de Bharadvaja :

Assis sur une chaise, inspirer en allongeant la colonne vertébrale, expirer et tourner le torse doucement vers la droite, poser la main droite sur la jambe gauche pour faciliter le mouvement. Amener votre épaule gauche légèrement vers arrière pour presser les omoplates. Utiliser chaque inspiration pour élever davantage la colonne vertébrale sans forcer, avec chaque expiration, poursuivre la rotation. Garder la torsion de 30 secondes à 1 minute puis relâcher avec une expiration. Opérer ensuite la torsion du côté gauche.

En fin de journée, pensez à d’effectuer la posture d’inversion Viparita Karani: dos posé au sol, jambes allongées le long d’un mur, fessier le plus près possible du mur. Poser les mains sur le ventre ou le long du corps. Respirer paisiblement. Cette posture détend profondément et favorise la désintoxication de l’organisme.

La réalisation correcte des torsions exige une vigilance accrue par rapport à d’autres postures de yoga plus anodines, c’est pourquoi il est particulièrement recommandé de suivre les instructions d’un professeur certifié.
 

 
- Isabelle Calkins -