Regagnez en confiance

Dans l’Hindouisme, Ganesh est la divinité de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence. Les histoires qui expliquent comment Ganesh obtient sa tête d’éléphant sont nombreuses. Elles racontent que Shiva, rentrant d’une longue période de méditation, trouva un jeune homme barrant la porte de sa maison pour l’empêcher d’entrer tandis que Pârvatî sa femme prenait son bain. Ce garçon était le fils que la (demi-)déesse s’était conçu, au moyen de la poussière et des onguents qu’elle avait raclé de sur sa peau, pour lui tenir compagnie durant sa solitude. Furieux de se voir interdire l’entrée de sa maison, Shiva sortit son épée et coupa la tête de son « fils » qui roula au loin et devint introuvable.

S’apercevant de cela, Pârvatî lui raconta toute l’histoire et, inconsolable, exigea qu’il redonne vie à son fils sur le champ. Shiva promit de remplacer la tête par celle de la première créature qui se présenterait, plus exactement par la tête du premier "enfant" hors de la vue de sa mère. Le premier être rencontré correspondant à cette description était un éléphanteau dont la mère dormait en lui tournant le dos... Par cet acte, et bien que Ganesh ait été conçu sans lui, Shiva assume sa paternité.
Le mudra associé à cette divinité a pour but d’insuffler du courage au pratiquant. Il est intéressant que l’expression « prendre son courage à mudra_ganeshdeux mains » est visualisée dans ce geste méditatif.

Mise en place :

Tenez la main gauche devant la poitrine, paume tournée vers l’extérieur. Recourbez les doigts. La main droite vient s’accrocher dans la gauche, dos vers l’extérieur. Placez les mains au niveau du cœur, tout près de la poitrine. Pendant l’expiration, tirer fortement les mains comme pour les mudra_ganesh_dessinécarter l’une de l’autre, mais sans lâcher le lien. Les muscles des bras et de la cage thoracique se tendent. Pendant l’inspiration, toutes les tensions se relâchent. Répétez 6 fois ce geste puis poser doucement les deux mains sur le sternum et sentir l’effet produit. Intervertir les positions des mains. La paume droite est tournée vers l’extérieur. Répéter encore 6 fois le geste puis prenez un temps d’observation.

Effets :

Ce mudra stimule l’activité du cœur, fortifie la musculature cardiaque, ouvre les bronches et résorbe les tensions de toutes sortes dans ce domaine. Il ouvre le quatrième chakra et rend courageux, confiant et ouvert aux autres. On active le feu présent dans le corps lié à la couleur rouge.

Visualisation :

On associe à ce mudra la visualisation d’une couleur rouge.
On peut visualiser une mosaïque, un mandala, un tapis ou un champ aux différentes nuances de rouge. Le rouge doit fortifier, réchauffer, élargir votre cœur et vous donner le courage d’être ouvert et confiant.Encore une fois c’est la pratique régulière et progressive ainsi qu’un bon encadrement qui garantissent la sécurité.

 

- Boris Wilbois -