Reprendre le yoga

Une grossesse, une blessure physique ou émotionnelle peuvent ternir même les pratiques les plus assidues. N’ayez crainte ! Voici quelques suggestions pour retrouver le rythme de votre pratique du yoga.

Il peut y avoir des moments plus ou moins bloquants dans la vie…  des enfants à élever, des parents âgés dont il faut s’occuper, le travail, les tâches ménagères, font que vouloir s’engager dans une pratique régulière du yoga n’est pas toujours facile.
Mais même avec une absence de quelques mois ou années , vous pouvez reprendre votre place sur le tapis. Prenez le temps d'examiner les raisons pour lesquelles vous avez arrêté et quelles sont vos motivations de retour, ainsi, vous pouvez vous en assurer que cette fois-ci, votre pratique se révélera assez fluide et souple pour demeurer un élément permanent de votre vie.

Bon nombre de  gens très occupés trouvent encore du temps pour le yoga. Pour ceux qui ne le trouvent pas, c’est souvent des problèmes émotionnels qui sont à la base de leur  réticence ou incapacité à reprendre leur pratique.  La pratique du yoga vous offre une liberté de pratique mais souvent on ne se donne pas l'autorisation de prendre ce temps pour soi, souvent par culpabilité. 


Identifiez pourquoi vous avez abandonné le yoga

Vous pouvez avoir abandonné en raison de circonstances liées à votre propre vie, ou peut-être que à cause d’un blocage mental difficile à franchir, mais peu importe vos raisons, il est en permanence possible d’y revenir. Un retour en arrière permet d’identifier les facteurs qui ont causé cette pause, puis permet de fixer des objectifs réalisables afin de vous encourager à  vous remettre sur le tapis, étape par étape.


Prenez du recul

Identifier et  trouver des réponses aux raisons d’avoir laissé de côté votre pratique du yoga ne vont pas contrarier vos tentatives de retour. Peut-être constaterez-vous que le yoga, c'est se contenter de ce qui existe déjà et parfois repousser vos limites. Cette compréhension peut non seulement vous aider à rester  fidèle au yoga, mais aussi à enrichir d'autres domaines de votre vie,  d’autres types d'exercices, la façon dont vous aborderez vos obligations sociales, votre manière de faire des affaires ... Vous allez peut-être vous rendre compte que les meilleures raisons qui évincent votre pratique du  yoga sont les meilleures raisons de la reprendre.


Ajustez le curseur

Si un changement dans votre vie a précipité la fin de votre rituel yoga, vous pouvez avoir à apporter des adaptations significatives. Pour les personnes atteintes d'une maladie ou de blessures chroniques, des modifications peuvent faciliter le retour sur le tapis.


Donnez-vous des objectifs

Une fois votre histoire explorée, vous pouvez commencer à vos fixer des objectifs simples, un objectif pourrait être d’effectuer chaque matin une salutation au soleil ou d’assister à un cours hebdomadaire de yoga. Essayez de ne pas être trop ambitieux. Gardez vos objectifs : modestes, réalistes et réalisables. Même 10 minutes de yoga effectué consciencieusement le matin, peuvent faire la différence à long terme.
 

Trouvez votre communauté

Trouvez un endroit près de chez vous qui vous apporte soutien, joie et longévité à votre pratique. Cela comprend la recherche d'un enseignant, d’un style de yoga, et même d’une communauté d'amis pratiquant le yoga qui soutiendront un retour vers votre pratique.
 

Acceptez le soutien

Faites bon usage de votre réseau personnel, en acceptant tout encouragement de votre famille ou de vos amis .


Et pour conclure

Reprendre une pratique régulière pourrait aussi prendre la forme de quelques asanas (postures) "volées" pendant les heures de bureau ou en faisant le ménage. Aujourd'hui on sait que même quelques minutes par jour suffisent pour profiter du bien-être physique et psychique procuré par une pratique régulière de yoga.
 

Vous êtes motivé(e) ? Vous avez repris le yoga ? Vous avez un témoignage à apporter ? Contactez-nous au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour que nous puissions vous interviewer.